Aller directement à la navigation

MATh.en.JEANS à Montpellier

MATh.en.JEANS à Montpellier :

Quelques 600 élèves, enseignants et chercheurs des ateliers du sud de la France se sont réunis pendant trois jours à Montpellier, où ils ont eu le plaisir d'échanger sur leurs travaux en ateliers et ont concrétisé leur travail d’une année. Ils ont présenté leurs résultats et les ont soumis à la critique, au moyen de posters et d’animations sur leur stand du forum, ou sous forme d’exposé en amphithéâtre.

Ces élèves ont été accueillis au cœur de l'Université de Montpellier, dans un haut lieu de la recherche française, dans une vraie ambiance universitaire.

Les élèves des ateliers MATh.en.JEANS ont, pour la plupart, entre 11 et 17 ans. C'est  donc la première fois qu'ils entraien dans un lieu où la recherche se fait, où les chercheurs fourmillent, où les sciences trouvent leurs bases et leur utilité. Ils découvriront les habituelles infrastructures universitaires : amphithéâtres, restaurant universitaire CROUS...

 Une soixantaine d'exposés d'élèves, des stands et des animations sur forum, par et/ou pour eux, des  conférences de chercheurs et des rencontres !

Un congrès, c'est avant tout un lieu de rencontres, d'échanges d'idées, de méthodes, de pratiques. Les élèves pourront ainsi échanger avec leurs camarades, avec des chercheurs ainsi qu’avec le public. Ils auront aussi chaque jour l’occasion d’assister à une conférence d’une ou d'un  scientifique reconnu(e).

         

Collégiens et lycéens plongés au cœur de la recherche scientifique

Le congrès est accueilli dans les locaux de la faculté des sciences de l'Université de Montpellier.

Montpellier dont l'autorisation à enseigner la médecine remonte à 1180 est la plus ancienne école de médecine du monde occidental. L'université a été officiellement créée en 1289, regroupant dès lors médecine droit, lettres et théologie. La Faculté des Sciences a été dotée en 1809 de sept chaires magistrales : mathématiques transcendantes, astronomie, physique, chimie, zoologie, botanique et minéralogie.

La recherche scientifique n'a alors cessé de se diversifier, tout en gardant une spécificité locale: le lien entre la médecine et les autres disciplines scientifiques, lien qui fédère aujourd'hui encore l'ensemble des laboratoires de recherche de l'université.

La renommée de la recherche mathématique Montpelliéraine est assise depuis la première publication en 1810 des  « Annales Mathématiques Pures et Appliquées », dites « Annales de Gergonne », du nom de leur créateur alors recteur de l'Académie de Montpellier.

Plus récemment, le laboratoire de Mathématiques a vu grandir, puis, après une carrière parisienne exceptionnelle, devenir professeur, un des plus grands mathématiciens du siècle dernier : Alexander Grothendieck, mort en 2015, dont le laboratoire porte aujourd’hui le nom : Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck (IMAG).

L'Institut, dont certains chercheurs sont restés sur les thématiques de géométrie algébrique chères à cet illustre prédécesseur, travaille également en liens étroits avec d'autres laboratoires de l'Université, en particulier et tout naturellement avec le Laboratoire d'Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM), et avec divers laboratoires de Médecine, par l'intermédiaire du Labex NuMEV (Solutions Numériques, Matérielles et Modélisation pour l’Environnement et le Vivant) et par la toute récente labellisation MUSE.

Plusieurs chercheurs de ces laboratoires travaillent aussi en collaboration au sein de l'Institut de Recherche sur l'Enseignement des Mathématiques de Montpellier, soit dans des groupes de recherche-action développant des travaux en direction des enseignants du primaire, du secondaire ou du supérieur, soit pour des actions de valorisation et diffusion des mathématiques en direction du grand public ou des scolaires.

L'IREM s'est par ailleurs associé à l'IRES de Toulouse, à l'association Fermat Sciences, et à l'association Maths en Scène, afin de favoriser les actions de promotion de la recherche en mathématiques auprès des jeunes dans la nouvelle région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

L'organisation d'un des 29e congrès MATh.en.JEANS reflète l'ambition collective partagée pour le développement de la culture scientifique des jeunes, en particulier pour amener davantage d'étudiants à s'orienter vers des études scientifiques.

 

 



Menu principal 2

Congr_s | by Dr. Radut